Trébrivan

Trébrivan, à 7700 m E-N-E de Carhaix, avait pour trève Le Moustoir. son ancienne église était du XVIè siècle, elle a été remplacée de 1871 à 1889, par un nouvel édifice dans le style du XVè, où a été remployée la porte du porche de l'ancienne.

Cette paroisse renfermait les chapelles de Bourgerel, de Lochrist, Loconan, Saint-Adrien, Saint-Clou, Sainte-Anne, Saint-Sébastien et Saint-Tugdual.

La chapelle de Bourgerel, à 2500m O du bourg, est détruite.

La chapelle de Lochrist, à 3500m, N-N-O du bourg, fut donnée, au XIè siècle, au prieuré de Landujen, en Duault, le jour de sa dédicace. Ce lieu donna son nom à une famille noble connue dès le XIVè siècle et passa aux de L'Olivier (XVIè-XVIIè) et de Saint-Pern (1732).

Loconan, à 1200 m N-N-O de Trébrivan, a une chapelle du XVIè siècle remaniée en 1681 et restaurée en 1935. On y conserve un sarcophage dit tombeau de Saint-Colomban. une croix avec pieta provenant de ce village a été transportée au chevet de l'église de Trébrivan pour orner le monument aux Morts de la guerre de 1914-1918.

Saint-Adrien, chapelle voisine du bourg, est maintenant en ruines.

Saint-Clou ou Saint-Quillou, voisine de la chapelle de Lochrist et maintenant disparue, existait encore au XVIIè siècle.

Sainte-Anne, au bourg de Trébrivan, fut fondée en 1627 par la famille de Rosmadec.

La chapelle Saint-Sébastien est maintenant en ruines.

Saint-Tugdual, à 2000m S-S-E du bourg, fut construite en 1702 et réparée en 1927.

Les principales terres de Trébrivan étaient Brunault, l'Estang et Loc'hrist.

Brunault ou Brunot relevait de la chastellenie de Carnoët. Ce fief fut possédé par les familles du Vieuxchastel (XVè), Lohou, de Botigneau, de Kerc'hoënt-Kergournadec'h, de Rosmadec, de Carbonnel de Canisy (XVIIè), de Pardaillan d'Antin, de Brancas de Forcalquier.Le château de Brunault comprenait un corps de logis avec pavillons orienté à l'est. Sur une hauteur voisine, dans le bois de Castelhuel ou Kerhuel, se trouve une vaste enceinte de terre en forme d'ellipse, de 150 et 130m de diamètres.Brunault a été annexé en 1643 à la seigneurie de Kergadou, en Calanhel lors de l'érection de celle-ci en chastellenie.

L'Estang ou Le Stang était bâti dans une île formée par la rivière de l'étang de Kersaul et avoisiné d'un ensemble de canaux qui pourrait avoir été une pisciculture. le colombier seigneurial s'élevait dans un îlot d'un étang voisin. Uni sous le nom de l'Estang-Brunault, aux seigneureries de Brunault, en Trébrivan, et de Lostancoët, en Le Moustoir, ce fief avait juridiction en Carnoët, Locarn, Maël-Carhaix, Maël-Pestivien, Trébrivan et Treffin, et relevait directement de Carhaix.L'Estang fut peut-être un fief patronymique; il fut possédé par les familles de Kerhoënt de Kergournadec'h, de Kergroadez (XVIIè s.), de Rosmadec-Molac, de Carbonel de Canisy (XVIIè), de Pardaillan d'Antin, de Brancas, etc...

La Fontaine-Sèche, à 800m S-E du bourg, fut aussi un fief relevant de carhaix, possédé au XVIè siècle par les Guynement et de nos jours par la famille Le Hire.